Accueil


Bulletin novembre 2015



Hommage

C’est avec grande peine que nous avons appris, au cœur de l’été, la disparition de notre ancienne et très fidèle adhérente Michèle Martineau.
Responsable de la « Régionale » des professeurs d’Histoire-Géographie elle a organisé pour eux voyages et conférences. Elle a encouragé ses collègues à faire une place à l’Histoire de l’Art dans leur enseignement, et poussé plusieurs d’entre eux à adhérer au Centre.

Michèle a assuré pour nous la logistique de plusieurs voyages : ceux propres au Centre (en particulier celui de Sienne), et d’autres communs avec l’association Pharos qu’elle a fondée (Barcelone).
Contre vents et marées, car son soutien actif ne nous a pas manqué aux jours difficiles, elle a montré son attachement au Centre. Malgré sa longue et douloureuse maladie, elle a maintenu sa participation à nos activités. Nous nous souvenons avec émotion de sa présence lors de notre sortie à la Sainte-Baume.

Son amie de longue date, Colette Guyot, évoque aujourd’hui le besoin profond qu’avait Michèle de partager avec d’autres les multiples activités intellectuelles qui nourrissaient sa vie. De fait, d’autres associations d’Avignon et des environs, auxquelles elle s’est dévouée jusqu’au bout autant qu’il lui était possible, ont également bénéficié de ses idées et de son réseau de relations, et sont redevables de son altruisme éclairé, de sa souriante autorité, de sa généreuse constance.

Nos remerciements vont à notre amie Michèle et à son mari Guy



Activités du Centre

L’appel qui vous a été adressé récemment, pour organiser une permanence d’ouverture de la bibliothèque du Petit Palais en l’absence prolongée de la documentaliste, a été un succès. Onze personnes se sont déjà proposées, et les permanences sont en place depuis le 19 novembre :

Tous les jeudi après-midi, de 14 à 17 h, sauf pendant les vacances scolaires.

Une présentation approfondie des fonds a été faite aux premiers volontaires le 13 de ce mois. Une autre séance de ce type est prévue début janvier : n’hésitez pas à vous manifester auprès de Sophie Kovalevsky (06- 27-65-41-92 ou sophie.kovalevsky@wanadoo.fr) qui gère le planning des permanences.

Nous sommes heureux de cette occasion de contribuer à la vie et au rayonnement du musée, et espérons que nombre d’entre vous reprendront le chemin de la bibliothèque.



Vous avez également reçu les annonces de nos prochaines rencontres :



Le montage photographique de Gérard et Colette Guyot sur notre voyage en Bourgogne, samedi 28 novembre à 14h30 au Petit Palais (salle 10 mise à notre disposition par la Conservation).




La visite de l’exposition Lyon Renaissance, Arts et Humanisme, au musée des Beaux-Arts de cette ville, le 10 décembre.



Dans l’espoir que vous continuerez à soutenir notre association, nous joignons à ce bulletin un formulaire d’adhésion pour 2016. Vous voudrez bien l’adresser à notre trésorière, Nathalie Lorang (8 rue du Grand Bourguet, 30400 Villeneuve-les-Avignon).



Expositions

L’exposition Peinture de Sienne. Ars narrandi dans l’Europe gothique a été présentée au palais des Beaux- Arts de Bruxelles puis au musée des Beaux-Arts de Rouen ; catalogue sous la direction de M. Scalini et A.-M. Guiducci, Silvana editoriale (39€). Vous pouvez consulter ce catalogue, auquel a participé Dominique Vingtain, à la bibliothèque.



En cours, jusqu’au 24 janvier, l’exposition du musée de l’Armée D’Azincourt à Marignan. Chevaliers et bombardes, 1415-1515, a été louée par la presse pour sons sens pédagogique (objets, maquettes, enregistrements) et la variété de ses points de vue. On peut y admirer le seul manuscrit enluminé par Jean Hey (le Maître de Moulins) conservé : les Statuts de l’ordre de Saint-Michel prêtés par la BnF, ainsi que le plus grand bronze français du XVe siècle venu de New York. Catalogue co-édité Gallimard/Musée de l’Armée (35€).



À cause précisément de la bataille de Marignan, l’année 2015 a été choisie pour commémorer François 1er de différentes manières.



L’exposition, à Paris puis au château de Blois, consacrée à sa bibliothèque, est maintenant terminée ; elle a réuni 130 pièces des collections de la Bibliothèque nationale de France (manuscrits, imprimés, reliures, dessins, monnaies ...), et des prêts de grands musées et de quelques collections privées. Y figurait notamment le Livre d’heures de Louis de Laval, enluminé par Jean Colombe, considéré comme le manuscrit le plus orné au monde (il compte près de 1200 miniatures). Reste l’excellent catalogue, Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier sous la direction de M. Hermant et de M.-P. Lafitte, aux Presses universitaires de Rennes (28€).



Au musée Jacquemart-André (Paris VIIIe) l’exposition Florence, portraits à la cour des Médicis présente jusqu’au 25 janvier une quarantaine de portraits d’apparat, du XVIe siècle, certains très célèbres, d’autres moins connus car en mains privées. Catalogue sous la direction de C. Falciani, Culture Espaces/Fonds Mercator (32€).



Signalons enfin deux expositions à dominante iconographique :



- au musée des Arts contemporains du Grand Hernu (près de Mons en Belgique), jusqu’au 17 janvier : L’homme, le dragon, la mort. La gloire de saint Georges du XVe au XVIe siècle.




- au musée d’art et d’histoire du Judaïsme (Paris IIIe), jusqu’au 21 février  : Moïse, Figures d’un prophète, le propos étant essentiellement axé sur la période qui va du XVIe siècle à nos jours.



Autres manifestations



- La restauration des vitraux de la Sainte-Chapelle, chef d’œuvre du XIIIe siècle, s’est achevée en juin dernier après six ans de travaux effectués par les Monuments Historiques. Pour ceux qui auraient raté les précédentes manifestations, un point sur la réalisation de cet ensemble et son iconographie est proposé par Sophie Lagabrielle le 3 décembre à 12h30 et 18h30 au musée de Cluny, qui conserve une trentaine de panneaux détachés de ces verrières.



- Au même musée, le 16 décembre à 18h30, présentation de deux ouvrages qui renouvellent l’étude de l’architecture gothique et de la diffusion des styles rayonnant et flamboyant : celui d’Yves Gallet sur La cathédrale d’Evreux (Presses universitaires de Franche-Comté, 2014) et celui de Florian Meunier sur Martin et Pierre Chambiges, architectes actifs fin XVe-début XVIe (Picard, 2015).



- À noter : depuis octobre, la chapelle de l’hôtel de Cluny, caractéristique de l’architecture flamboyante de la fin du XVe siècle, est fermée pour travaux, dans le cadre d’un projet de rénovation et modernisation du musée, prévu pour durer jusqu’au début 2018.