Accueil


Bulletin de novembre 2013



Éditorial 

Notre présence au sein du musée municipal du Petit Palais est régie par une convention avec la municipalité qui était venue à échéance en juin 2008. Nos discussions avec la direction de la culture de la mairie viennent d’aboutir : nous venons de signer une nouvelle convention pour cinq années jusqu’au 30 septembre 2018. Nous nous en réjouissons et nous tenons à remercier Monsieur Galvane, le Directeur de la culture, pour sa compréhension de nos positions et le très bon esprit dans lequel se sont déroulées ces discussions. Sur la base de cette convention, vous pourrez à nouveau comme par le passé, visiter gratuitement les collections permanentes du Musée sur simple présentation de la carte d’adhérent au Centre à jour pour l’année en cours. Ainsi donc, nous venons d’entamer une nouvelle page pour notre Centre qui a manifesté une belle vitalité ces dernières années avec ses très nombreuses manifestations, conférences, visites, voyages et séminaires. Le retour à la croissance du nombre de nos membres et la reprise des achats venant enrichir notre fonds de bibliothèque sont la conséquence logique de cet essor. Nous sommes sûrs que cette foisonnante activité profitera également au Musée qui nous abrite et nous ne ménagerons pas nos efforts en ce sens.

François-Marie Legœuil, président du CIDRPPA



Activités



Rendez-vous le 9 novembre à 14h30 au Petit Palais d’Avignon, salle 10 :

Nous nous y retrouverons pour visionner, grâce à Gérard et Colette Guyot, les photos de notre voyage dans le marquisat de Saluces, guidé par Sophie Kovalevsky.

Vous y êtes tous invités, que vous ayez ou non participé à ce voyage en juin dernier, et pour vous donner envie de vous inscrire au prochain voyage qui devrait avoir lieu lui aussi début juin. Nous vous en confirmerons les dates prochainement.



Jeudi 5 décembre à 13 heures au Louvre à Paris,

Nous vous rappelons la visite de l’exposition Printemps de la Renaissance, au Louvre. Plusieurs personnes intéressées se sont déjà manifestées. Si d’autres veulent se joindre à nous, merci de nous le signaler, car le prix de la réservation est fonction du nombre de participants.



Le jeudi 7 novembre à Avignon, 

Le théâtre du Chêne Noir organise pour la troisième année consécutive des conférences sur Avignon à l’époque pontificale, données par Paul Payan, maître de conférences à l’université d’Avignon. Le 7 novembre il traitera de Prophètes, visionnaires et mystiques à l’ombre des papes d’Avignon (8bis rue Sainte-Catherine, à 19h ; entrée 12€).



Le jeudi 14 novembre au Petit Palais à Avignon, 

Dans le cadre de son cycle des Midis du musée du Petit Palais, destiné à faire connaître des œuvres en réserve, Dominique Vingtain présente trois panneaux provençaux de la seconde moitié du XV° siècle, représentant les saints Augustin, Jérôme et Ambroise.



Le mercredi 27 novembre à Paris,

Au musée de Cluny, Patricia Stirnemann présentera le 27 novembre à 18h30 le catalogue de l’exposition Printemps de la Renaissance. La sculpture et les arts à Florence, dirigé par Marc Bormand, et d’autres nouveautés éditoriales de la rentrée sur ce thème.



Le jeudi 12 décembre au Petit Palais à Avignon,

Toujours dans le cadre du cycle des Midis du musée du Petit Palais,Marie Mayot fera découvrir des fragments de décor architecturé trouvés dans la fouille de monuments médiévaux d’Avignon.



Jusqu’au 5 janvier 2014 à Paris,

L’Institut du Monde Arabe présente en partenariat avec la Bibliothèque de la Sorbonne, Lumières de la sagesse. Ècoles médiévales d’Orient et d’Occident. Près de 80 œuvres introduisent à la place accordée au livre dans l’enseignement médiéval, et à la circulation des savoirs. Tous les jours sauf lundi, de 10 à 18h (19h les samedis et dimanches).



L’exposition Printemps de la Renaissance, qui porte sur la période 1400-1460, peut être prolongée par d’autres manifestations mettant à l’honneur cet automne le seizième siècle :



À Paris, au musée du Luxembourg, jusqu’au 26 janvier 2014 :

La Renaissance et le Rêve. Les œuvres exposées sont plus variées que ne le laisse entendre le sous-titre de la manifestation, axé sur trois « grands noms » supposés attirer le public.



À Paris, au musée du Louvre, jusqu’au 13 janvier 2014 :

Jean Cousin père et fils. Une famille de peintres au XVI° siècle, jusqu’au 13 janvier. On se réjouit de voir ainsi regroupés, et étudiés d’un œil neuf, peintures, dessins, projets de vitraux et de tapisseries, du plus célèbre peintre français du XVI° siècle, en réalité assez peu connu.

Le 22 novembre à 12h30 à l’Auditorium du Louvre :

Présentation de cette exposition par ses deux commissaires, Dominique Cordellier et Cécile Scailliérez. Catalogue en co-édition avec Somogy, 304 pages, 49€



Jusqu’au 6 janvier, à Écouen (Val d’Oise) :

Au musée national de la Renaissance, l’exposition La musique à la Renaissance, montre le développement de la musique instrumentale, et les débuts de l’imprimerie musicale.



Le 12 octobre à Bruxelles,

S’est ouverte l’exposition L’héritage de Rogier van der Weyden. La Peinture à Bruxelles, 1450-1520. Résidence principale des ducs de Bourgogne, la ville est alors en plein essor ; aux côtés des membres de l’atelier de Rogier, y travaillent Hugo van der Goes à la fin de sa vie, Colyn de Coter, et de nombreux maîtres à nom de convention. Leur production picturale est envisagée dans l’exposition des points de vue artistique (iconographie, technique, style) et économique (organisation du travail, problème de la copie).

Musées royaux des Beaux-arts de Belgique, rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles. Tous les jours sauf lundi, de 10 à 17h (18h les samedis et dimanches).



Publications



La cour de Bourgogne et l’Europe. Le rayonnement et les limites d’un modèle culturel ; sous la direction de Werner Paravicini. Actes d’un colloque tenu à Paris en 2007. Ed Thorbecke, 2013, 796 pages, 32 planches d’illustrations, 88€. Très riche recueil sur les rapports entre cours européennes du XV° siècle et de la première moitié du XVI° siècle.



Les secrets de la licorne par Michel Pastoureau et Elisabeth Delahaye, Ed. Réunion des Musées nationaux, 2013, 144 pages, 140 ill., 25€. En attente de la nouvelle présentation au musée de Cluny de la célèbre tenture de la Dame à la licorne, cet ouvrage explore les représentations, mentales et figurées, de cet animal hybride, progressivement rapproché de la symbolique christique.



Histoire et archéologie des pots de pharmacie au Moyen Age, Dans l’atelier de l’apothicaire, par Danièle Alexandre-Bidon, Ed. Picard, 2013, 336 pages, 250 ill., 44€. Ces pots sont ici envisagés comme témoins de l’histoire des savoirs, de la santé et de la consommation, mettant en œuvre pour leur confection différents corps de métier, parmi lesquels les peintres.

Peintures murales en France, XII°-XVI° siècles de Robert Dulau, Ed. Citadelles et Mazenod, 336 pages, 250 ill. couleur, 150€. Cet ouvrage relié et sous coffret continue la tradition de haute qualité des publications de cet éditeur. Les reproductions sont remarquables. Le choix des sites, qui peut paraître aléatoire, est dicté par la présence de relevés de leurs peintures murales dans les collections du Musée des Monuments français où l’auteur a naguère travaillé.

En faisant un achat groupé pour les membres du Centre, nous pouvons obtenir une réduction intéressante sur cet ouvrage et d’autres de la même collection. Nous contacter rapidement s’il vous plaît.La cour de Bourgogne et l’Europe. Le rayonnement et les limites d’un modèle culturel ; sous la direction de Werner Paravicini. Actes d’un colloque tenu à Paris en 2007. Ed Thorbecke, 2013, 796 pages, 32 planches d’illustrations, 88€. Très riche recueil sur les rapports entre cours européennes du XV° siècle et de la première moitié du XVI° siècle.