Accueil


Bulletin de juillet août 2020 Editorial

C’est ouvert !

La plupart des grands monuments ont rouvert leurs portes, tels, depuis le 15 juin, le village et l’abbaye du Mont-Saint-Michel, et le monastère royal de Brou à Bourg-en- Bresse. L’abbaye de Saint-Jean-Pied de Port offre une visite nocturne tous les mercredis du 6 juillet au 26 août (www.saintjeanpieddeport-paysbasque-tourisme.com).

Une visite guidée de l’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert a lieu tous les mardis et jeudis du 6 juillet au 30 août ( www.saintguilhem-valleeherault.fr).

À Paris, depuis le 1er juillet le musée des Archives nationales a adopté la gratuité, tant pour le parcours permanent que pour les expositions temporaire (hôtel de Soubise, 60 rue des Francs-Bourgeois, 75003).

La Bibliothèque nationale de France et le musée du Louvre ont rouvert le 6 juillet. Pour ce dernier, 70% des espaces sont accessibles ; réservation obligatoire d’un créneau horaire, sur le site du musée. En l’absence des touristes étrangers cet été, les visiteurs sont beaucoup moins nombreux, c’est le moment d’en profiter !

Premier des grands musées londoniens, la National Gallery accueille à nouveau le public depuis le 8 juillet (horaires réduits). Expositions. Le 14 août se termine aux archives municipales de Cannes, l’exposition L’île monastique de Lérins (Ve-XXe siècles). À la suite de saint Honorat, l’île devint une pépinière d’évêques. Sa fameuse tour fortifiée en lisière de la mer fait l’objet d’une candidature au label patrimoine mondial auprès de l’Unesco.

En ce moment sur les palissades entourant le chantier de Notre-Dame de Paris sont accrochées 32 photographies montrant les étapes de la sécurisation et du confortement de la cathédrale : Les bâtisseurs d’aujourd’hui, les corps de métier au cœur du chantier (accès libre le long de la rue du Cloître-Notre-Dame, 75004). 

À Paris encore, depuis le 1er juillet et jusqu’au 28 septembre, l’ouverture partielle du musée de Cluny s’accompagne de l’exposition Regards sur la vie quotidienne, objets montrant les activités qui scandaient les journées de la société médiévale

Depuis le 28 mai et jusqu’au 30 août, à Perugia la Galleria Nazionale dell’Umbria présente la première exposition monographique dédiée au peintre siennois Taddeo di Bartolo (vers 1362- 1422). Une centaine de panneaux de la main de ce peintre itinérant, certains signés et datés, sont accrochés dans une salle subdivisée en "nef" et "chapelles latérales". Parmi eux, les éléments du polyptyque démembré de l’église San Francesco al Prato de Perugia, 13 appartenant aux collections du musée, les autres conservés à Naples, en Allemagne et aux Pays-Bas. Catalogue scientifique bilingue (italien-anglais) chez Silvana Editrice et, moins habituel, un livre sur Taddeo destiné aux enfants. Adresse : 19 corso Pietro Vannucci ; informations : gan-umb@beniculturali.it