Accueil


Sophie Kovalevsky et Marie-Claude Léonelli - toutes deux au bureau du CIDRPPA - ont publié chez Actes-Sud en 2015 Le Couronnement de la Vierge, étude très complète historique et technique sur ce grand panneau peint du chœur de l’église Saint-Agricol à Avignon, qui venait de rentrer de restauration.

Sur cet ouvrage, la DRAC a publié un petit dossier. Pour le télécharger, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous :

Cliquez ici pour aller sur le site de la DRAC télécharger le dossier de presse.

Dans L’Objet d’Art du 15 septembre 2015, Joëlle Elmyre Doussot a publié l’article suivant : « Écrit conjointement par Marie-Claude Leonelli et Sophie Kovalevsky, conservateur et conservateur délégué des Antiquités et Objets d’art du Vaucluse, voici un livre précieux et rare. Après l’étude du Triptyque du Buisson ardent, Actes Sud présente le Couronnement de la Vierge, grand retable de Simon de Châlons, datant de 1539 et conservé à l’église Saint-Agricol d’Avignon. Trois parties rythment l’ouvrage : la première raconte l’histoire du panneau depuis sa commande pour le maître-autel de Saint-Agricol jusqu’à notre époque, la seconde analyse les techniques de sa fabrication, du support de bois à la couche picturale, ainsi que l’apport de la restauration dans la connaissance de l’art du créateur ; enfin, particulièrement passionnante, véritable étude théologique, la dernière partie est consacrée au sens du sujet choisi, celui-ci ayant connu au début du XVIe siècle un regain de ferveur qui perdura jusqu’aux XVIIe et XVIIIe siècles, en peinture ou en sculpture, comme en témoigne la fabuleuse Assomption d’Egid Quirin Asam en l’église de Rohr, véritable scène de théâtre sacré en stuc blanc et or, reprenant les mêmes épisodes – les apôtres autour du tombeau vide et le Couronnement de la Vierge. Un tel ouvrage, qui a bénéficié d’une campagne photographique exclusive, est d’un grand intérêt. Il témoigne de la vaste culture de Simon de Châlons, de sa grande connaissance de l’art de Raphaël et, de manière plus large, de l’importance de l’influence des Nordiques tout comme de l’Italie dans la vie artistique française De La Renaissance. »