Accueil


Bulletin septembre 2013



Activités du Centre pour le dernier trimestre 2013



Le 15 octobre, visite des décors peints de trois livrées cardinalices d’Avignon : Ceccano, Viviers et Albano, commentés par Marie-Claude Léonelli.

Rendez-vous à 14h30 dans la cour de la médiathèque Ceccano.



Le 9 novembre, Colette et Gérard Guyot, cette année encore, nous présenteront les photos du dernier voyage du Centre, pour revivifier nos souvenirs des peintures médiévales dans le marquisat de Saluces, ou pour les faire connaître à ceux qui n’ont pas pu participer au voyage.



Le 5 décembre, visite de l’exposition du Louvre, Le Printemps de la Renaissance. La sculpture et les arts à Florence, 1400-1460 (voir ci-dessous).

Ceux d’entre vous qui ont participé à nos précédentes visites d’expositions parisiennes France 1500 en 2010, Enluminures flamandes et manuscrits de l’Arsenal en 2011, Giotto e compagni au printemps dernier) ont bien apprécié la formule du voyage et séjour libres, et rendez-vous pour l’exposition et/ou la visite commentée. Nous vous proposons une opération semblable, le 5 décembre à 13h. La date a été choisie pour permettre à ceux qui voudraient assister au colloque des 6 et 7 décembre (voir ci-dessous) de ne faire qu’un trajet. D’autres expositions parisiennes relatives au Moyen Age et à la Renaissance pourront également compléter votre voyage.

Attention : les tarifs de réservation du Louvre pour les « groupes autonomes », qui ont augmenté cet été, sont différents selon le nombre de personnes constituant le groupe (de 7 à 20 maximum). Nous ne pouvons donc vous informer dès maintenant du montant de la participation qui vous sera demandée, mais nous remercions par avance les personnes intéressées de bien vouloir se signaler dès que possible.



Annonces



Commémorations



La ville d’Arles et le diocèse d’Aix et Arles commémorent le 1500e anniversaire de la remise du pallium à saint Césaire par le pape Symmaque. Césaire fut le premier évêque de Gaule à pouvoir porter cet attribut normalement réservé au pape. Il s’agit d’une longue écharpe de laine, parvenue jusqu’à nous grâce à son statut de relique, et restaurée par les Monuments Historiques voici quinze ans. Les fouilles récentes, en particulier la découverte à l’Enclos Saint-Césaire d’une basilique primitive, ont renforcé notre connaissance de cette période.



Différentes manifestations marquent cet anniversaire.



- du 12 septembre au 31 octobre, une exposition présentée dans les salles romanes du cloître de Saint-Trophime, Sur les pas de saint Césaire : objets du VI° s trouvés en fouille, documents sur la vie et l’oeuvre de Césaire, témoignages de son culte parmi lesquels le saisissant buste-reliquaire du XII° s conservé dans l’église Saint-Césaire de Maurs (Cantal).



- du 11 au 13 octobre, un colloque Autour des reliques de saint Césaire accueilli par le musée de l’Arles antique. La première journée est consacrée au contexte historique et aux résultats des recherches sur l’implantation des monuments religieux d’Arles au VI° s ; la deuxième fait le point sur la restauration de textiles paléochrétiens et médiévaux conservés dans les trésors d’églises ; le dimanche matin, visite de l’Enclos Saint-Césaire.



Cette commémoration a reçu le label Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la Culture. Nous sommes heureux de souligner l’implication très active de plusieurs associations, telles l’Association des Amis de Saint-Trophime, en particulier pour l’exposition, et Aux sources chrétiennes de la Provence, à qui l’on doit parallèlement l’initiative et la mise en oeuvre de l’ouvrage L’Antiquité tardive en Provence, sous la direction de deux chercheurs du CNRS, Jean Guyon, directeur de recherches émérite, et Marc Heijmans, ingénieur de recherche, paru en mai dernier chez Actes Sud (240 pages, 35€)



Expositions



du 20 septembre au 9 février à Cologne, Les secrets des peintres. Cologne vers 1400

met à l’honneur ce foyer artistique très actif, dominé par la personnalité de Stefan Lochner, que le public français connaît surtout par sa Vierge au buisson de roses. Appuyée sur les recherches et analyses scientifiques les plus récentes, l’exposition permet de mieux connaître les techniques des peintres et le fonctionnement des ateliers.

Wallraf-Richartz-Museum. Renseignements : http://bit.ly/7191cologne



du 26 septembre au 6 janvier, à Paris, après Florence où cette exposition a déjà été présentée du 23 mars au 18 août dernier, 140 oeuvres majeures et souvent novatrices vont illustrer Le Printemps de la Renaissance. La sculpture et les arts à Florence, 1400-1460. En marbre, en terre cuite émaillée, en bronze doré, les sculptures sont accompagnées de peintures, dessins,manuscrits, pièces d’orfèvrerie et de majolique.

Musée du Louvre, Hall Napoléon, tous les jours sauf mardi de 9 à 18h.

Catalogue, 552 pages, 45€ ; album, 48 pages, 8€.

Parallèlement le Département des Objets d’Art met en exergue Les cuivres émaillés dits vénitiens de la Renaissance. L’intérêt actuel pour les techniques artistiques et pour l’ornement a fait redécouvrir ces objets, très prisés des collectionneurs du XIX° siècle puis tombés dans l’oubli.

Aile Richelieu, 1er étage, salle 96.



du 17 octobre au 13 janvier, au Louvre encore, Les origines de l’estampe en Europe du Nord, 1400-1470 réunit deux fonds importants, celui des réserves du département des Estampes de la Bibliothèque nationale de France, et la donation d’Edmond de Rothschild au Louvre. On sait que les régions germaniques ont été le principal foyer de production d’images reproductibles et des matrices gravées permettant de les imprimer. Les usages de ces planches et leurs rapports avec les autres arts sont envisagés par l’exposition.

Catalogue co-édition Le Passage/musée du Louvre, 160 pages, 28€.



en cours, jusqu’au 1er décembre, à la galerie de l’Académie de Venise, Leonardo da Vinci, L’uomo universale : titre un peu pompeux pour une exceptionnelle présentation de 80 dessins, 52 de la main de Léonard (dessins préparatoires de ses peintures et croquis divers, de la botanique aux machines de guerre en passant par les études de proportions), provenant pour moitié des collections de l’Académie et pour le reste d’institutions italiennes, anglaises et française, et 30 de ses élèves. En raison de conditions de conservation drastiques, ces oeuvres ne se seront plus montrées au public avant de nombreuses années.

Catalogue aux éditions Giunti. Renseignements : www.polomuseale.venezia.beniculturali.it



du 5 octobre au 12 janvier, au « MART », Museo d’Arte Moderna e Contemporaneo di Trento e Rovereto, l’exposition de prestige sur Antonello de Messine réunira des prêts consentis par les musées de Rome, Naples, Venise, des villes de Sicile, de Londres, Madrid, Paris (le fameux Christ à la colonne et un dessin du Louvre), Philadelphie et Washington. Les œuvres d’Antonello seront confrontées aux autres productions du milieu napolitain, ainsi qu’à tous les courants européens tributaires de la rencontre entre Italie et Flandres, parmi lesquels celui de la peinture en Provence.



Commissaires de l’exposition : Ferdinando Bologna et Federico De Melis. Catalogue aux éditions Electa.

Adresse : Corso Angelo Bettini 43, 38068 Rovereto (TN), dans la région du Trentin-Haut Adige. Du mardi au dimanche de 10 à 18h, le vendredi jusqu’à 21h.

Le 18 octobre, David Alan Brown, conservateur à la National Gallery of Art de Washington, donnera une conférence sur les Portraits d’hommes d’Antonello et de ses contemporains.



Conférences



Le 13 septembre en Aveyron, La polychromie du tympan de l’abbatiale de Conques, par Hervé Langlois, restaurateur, auteur de l’étude préalable (caractérisation des pigments utilisés, localisation des repeints) à la restauration.

Auditorium du Centre européen de Conques, entrée libre, à 20h45.



À Avignon le musée du Petit Palais continue à montrer des oeuvres de ses réserves, dans le cadre des « Midis du musée  » : le 19 septembre, Dominique Vingtain présentera La Vierge à l’Enfant et sa console provenant de l’église des Célestins, sculpture avignonnaise du troisième quart du XIV° s ; et le 17 octobre Marie Mayot examinera le cas de deux fragments de statuette du tombeau de Philippe de Cabassole à la chartreuse de Bonpas.

Le jeudi de 12h15 à 13h, sans supplément au droit d’entrée au musée.



Au Louvre, les expositions nouvelles sont présentées par leurs commissaires, à 12h30 à l’auditorium (entrée 6€) : le 27 septembre Marc Bormand et Beatrice Paolozzi Strozzi, pour Printemps de la Renaissance ; le 4 novembre Séverine Lepape, pour Les origines de l’estampe en Europe du Nord.



Colloques



du 11 au 14 septembre à Marseille, le colloque Héritages arabo-islamiques dans l’Europe méditerranéenne, quasi réservé à la période médiévale, fait le point sur la présence musulmane en Occident (piraterie « sarrazine » sur nos côtes, installation en Sicile et Sardaigne), et sur les échanges de savoirs (techniques, médicaux et culinaires), grâce en particulier à l’apport de l’archéologie (fouilles de tombes et d’épaves ; étude des monnaies et céramiques d’importation).

Lieux : la Villa Méditerranée pour le 11, le MuCEM pour les autres jours. Entrée gratuite mais inscription obligatoire auprès de pascal.ratier@inrap.fr 



du 17 au 19 octobre à Montpellier, l’association Recherches sur les Charpentes et Plafonds Peints Médiévaux a choisi cette année pour thème Images de soi dans l’univers domestique (XIIIe-XVIe s). Chercheurs français, italiens et espagnols traqueront les représentations ou allusions personnelles dans les décors muraux et plafonnants du Sud, à travers communications, tables rondes et visites.

Lieu : Université Paul Valéry-Montpellier 3, site Saint-Charles, place Albert Ier, salle des colloques. Inscriptions payantes (différents tarifs : étudiant, adhérent ou non) avant le 1er octobre auprès de Guy Hortala, 13 rue Marcel Pagnol, 34310 Capestang. Renseignements : plafondspeints@sfr.fr



les 18 et 19 octobre à Marseille, la Fédération Historique de Provence réunit son 57e congrès sur La Provence terre de cathédrales, des origines au XVIIIe s. L’aspect historique domine le programme : les cathédrales comme lieux de célébration, de culture, d’identité. Pour le Moyen Age, les aspects monumentaux et urbanistiques sont bien présents ; une communication (le 18 à 16h30) sur Livres et bibliothèques des cathédrales médiévales.

Lieu : salle de conférences du Centre Cormier, couvent des Dominicains, 35 rue Edmond Rostang, 13006 Marseille. Pas d’inscription préalable, entrée libre.



Les 19 et 20 octobre à Rocamadour, site inscrit au Patrimoine mondial par l’Unesco qui fête cette année son millénaire, l’association Les Amis de Rocamadour organise un colloque sur Les Vierges noires, leurs cultes et leurs pélerinages dans l’espace méridional. Parmi les intervenants, plusieurs professeurs des universités du Sud-Ouest, mais le programme précis n’est pas encore publié.



le 25 octobre à Reims, journée d’études sur Les fortifications médiévales urbaines de Reims et des régions voisines  : apports récents de la recherche archéologique et historique.

Lieu : salle des fêtes de l’hôtel de ville. Inscription sans frais, à envoyer avant le 18 septembre au Service archéologique de Reims Métropole, 6 rue du Val Clair, 51100 Reims, ou à regis.boutrond@reimsmetropole.fr



les 8 et 9 novembre à Montvilliers, le colloque L’art macabre en Europe médiévale offre des communications synthétiques faisant le point sur les manifestations littéraires, théâtrales et surtout iconographiques de cette veine, et inclut une visite de l’aître de Bisgaret. Cet ensemble (chapelle remontant au XIIe s, cimetière médiéval, galerie charpentée ; peintures murales du début du XVI° siècle représentant le Triomphe de la Renommée sur la Mort) sera commenté par l’architecte en chef des Monuments historiques responsable de la restauration en cours.

Lieu : 1 rue des Grainetiers, 76290 Montvilliers (à côté de la gare, accès en train par le Havre). Entrée libre. Renseignements : www.abbaye-montvilliers.fr



les 6 (à partir de 15h) et 7 décembre à Paris, en lien avec l’exposition Printemps de la Renaissance, le colloque La sculpture à Florence au XV° siècle et ses fonctions dans l’espace urbain étudie certains thèmes de l’iconographie religieuse et cherche à renouveler le questionnement (discours civique, réflexion humaniste sur la ville).

Lieu : INHA, 2 rue Vivienne, pour le 6 ; auditorium du Louvre pour le 7. Entrée libre. 



N’oubliez pas les trentièmes Journées Européennes du Patrimoine, les 14 et 15 septembre. Le thème de cette année commémore le centenaire de la loi sur les Monuments Historiques (31 décembre 1913). Une conférence sur Cent ans de protection à Avignon sera donnée le 15 à 16h à la chapelle de l’Oratoire.

Programme national sur le serveur du ministère de la Culture.

Un grand nombre de monuments sont ouverts gratuitement à la visite le dimanche ; mais plusieurs restent payants le samedi. Bonnes visites !